nb

Catégories de niveau 1

Lituanie :

La Lituanie est un pays réputé pour ses distilleries de bière et leur qualité proviendrait de l'eau très pure utilisée pour leur brassage. La Lituanie est 5ème au classement mondial des consommations de bière par an et par habitant avec 120 litres.

La bière en Lituanie

Bien qu'un homme de la campagne du nord-est vous dira qu'une " vraie bière " ...

La Lituanie est un pays réputé pour ses distilleries de bière et leur qualité proviendrait de l'eau très pure utilisée pour leur brassage. La Lituanie est 5ème au classement mondial des consommations de bière par an et par habitant avec 120 litres.

La bière en Lituanie

Bien qu'un homme de la campagne du nord-est vous dira qu'une " vraie bière " commence à 8% d'alcool, quantité de brasseurs lituaniens s'efforcent aujourd'hui à brasser des " vraies bières ", ou plutôt des " gyvas alus ". En d'autres mots, des bières, de fermentation haute ou basse, qui ne sont pas filtrées et pasteurisées. On ne peut nier le fait que plusieurs brasseurs du nord de la Lituanie brassent toujours des bières pour ces hommes virils, des bières fortes vendues d'ailleurs  en bouteilles de plasiques de deux litres ! Mais aujourd'hui nombre de brasseurs s'éloignent de ce créneau en se concentrant sur des bières agréables à boire touit en mettant en valeur les saveurs propres au malt d'orge lituanien.  

Une véritable tradition brassicole 

Les pichets sont souvent ornementaux en région, signe du respect que l'on porte au produit.

À priori, nous aimerions vous signaler qu'il n'y a pas de " styles " précis brassés en Lituanie. Les termes expliqués ci-dessous ne représentent pas des recettes bien précises que plusieurs brasseurs font à leur façon suivant un gabarit. Au contraire, il y a tellement de secrets brassicoles dans ce pays, secrets jalousement gardés de père en fils, mais aussi de père en fille, qu'il serait impossible de dénoter des tendances majeures créant ce que nous occidentaux appelons " styles " de bières. Cependant, à force de goûter aux produits de divers brasseurs, on remarque une chose étonnante : certains malt d'orge de Lituanie ne ressemblent aucunement à leurs cousins Allemands, Tchèques, Britanniques, Américains, etc. Un caractère intrinsèque à la région ( est-ce l'orge lituanien, le sol dans lequel il pousse, les techniques de maltage ? ) fait naître des flaveurs uniques, tout comme le malt d'orge de Moravie tchèque et le houblon Saaz de la Bohême octroient à presque toutes les lagers tchèques une personnalité disntincte des produits conçus par ses voisins allemands et autrichiens.

La bière blonde de E.Mozūro, brassée dans le village de Linkuva

Avannt de se lancer dans un périple brassicole qui nous fera visiter autant Vilnius, la capitale du pays, Panevėžys, capitale de la haute Lituanie ( Aukštaitija ), ainsi que les villages de Biržai, Pasvalys, Pakruojis et leurs environs, voici un court lexique des termes brassicoles que vous retrouverez sur les bouteilles et les menus lituaniens. De cette façon, vous serez mieux armés à conquérir les quelques obstacles culturels que vous retrouverez sans doute sur votre chemin. NB: Le suffixe de ces termes peut varier légèrement selon la fonction du mot dans la phrase.

Alus : Bière ! À noter que ce terme peut désigner une bière de fermentation basse ou haute. Les Lituaniens ne font pas de distinction entre " lager " et " ale ", ils n'ont pas inventé ces termes de toutes façon. Ces sont toutes des " alus " pour eux, peu importe le procédé.

Alaus Darykla : Brasserie.

Alaus Baras : Bar à bière. Bien que certains pubs de spécialité portent cette insigne, ce ne sont pas tous les " alaus baras " qui abritent des bières de spécialité.

Šviesus(is) : Tout simplement " pâle " ou " blond ", unn peu à la manière de " Hell " en allemand ou " Světlé " en tchèque. Quantité de Šviesus sont munies de saveurs toastées proéminentes, évoquant le pain grillé et l'huile de noix sans gêne.

Tamsus(is) : " Foncé "; comme " Dark " en anglais ou " Tmavé " en tchèque, par exemple. La majorité des tamsus comportent des flaveurs de raisins secs, de dattes et de caramel; des parfums beaucoup plus intense, par exemples, que ceux produit par les malts " Special B " belges, reconnus pour leurs notes de raisins secs.

Gyvas Alus : " Vraie bières ", à l'instar de " real ale " en anglais ( donc une bière non filtrée et non pasteurisée ). À noter que le nouveau gouvernement lituanien a tenté de frocer les brasseries utilisant cette désignation à effacer le terme " gyvas " puisqu'il pouvait porter à confusion, semble-t-il . On soupçonnait les brasseries multinationales installées au pays d'avoir forcé la main du gouvernement afin qu'il soit plus difficile pour un consommateur de trouver la différence entre les bières industrielles et les bières traditionnelles seulement en lisant l'étiquette... Mais le terme a été réintégré tout récement; les brasseries l'utilisant doivent prouver qu'un certain volume de levures vivantes est présent dans la bière nommée ainsi.

Kaimiškas Alus : " Bière de la campagne ". Fait donc souvent référence à de vieilles recettes brassées de manière rustique. Plusieurs de ces brasseurs ne bouillent pas leur moût, fermentent à partir d'une souche de levure " de la région " dans des bacs à aire ouverte. Cependant, tout comme " Landbier " en Allemagne, le terme ne réfère à aucune recette précise et n'évoque qu'un désir de se rapprocher du passé brassicole du pays.

Apyniai : " Houblon ". Les derniers cultivars lituaniens ayant été presque éliminés par la dictature soviétique, aucune brasserie commerciale, aussi petite soit-elle, ne les utilise. Ces cultivars résident dans la serre d'un botaniste à Kaunas, deuxième ville du pays. Les bières lituaniennes étant très peu houblonnées, on se demande si ces cultivars leurs apporteraient quelque chose de plus...

Salyklas : " Malt ". C'est ici l'âme d'une bière lituanienne. Les brasseurs et dégustateurs de là-bas ne semblent pas en être encore conscients ( ils n'ont pas la chance de comparer avec un grand nombre de produits de l'extérieur, malheuresement), mais presque toutes les bières du pays qui se démarquent le fontgrâce à leur caractère malté unique. Voir "Šviesus " et " Tamsus " ci-dessus afin de connaître ses flaveurs particulières.

Mielės : " Levure ". Une autre partie du mystère lituanien. Certains brasseurs utilisent des levures cultivées par leurs grands-parents, qui eux l'auraient pris " dans les bois ". Aucune information plus précise existe. D'autres brasseurs n'ensemencent même pas leur moût de levure. Celle-ci se retrouverait à même les murs de la brasserie... Pour un francophone, " mielés " peut être facilement confondu avec le mot " miel ", qui serait plutôt " medumi ".

Medumi : " Miel ". Plusieurs brasseries campagnardes brassent une versiionb miellée de leur Šviesus. Le miel et souvent rajouté après la fermentation et change donc grandement le profil de saveurs de la bière de base.

Gira : Une varainte de la kvass russe; donc une boisson très faible en alcool conçue de pain de seigle, ou de malt d'orge. La versiion lituanienne est souvent épicée de carvi et sertie de petits fruits.

Le Lituanien boit en moyenne 1 820 bières par an !

Les Lituaniens sont les plus gros buveurs du monde. En 2016, le Lituanien a bu par an en moyenne 18.6 litres d'alcool pur, contre 14.9 litres il y a plus de 10 ans, selon des chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé.

En d'autres mots, en Lituanie, cette quantité par personne équivaut à 910 grandes bières de 500 ml ou 1820 verres de bière de 25 cl par an. En Belgique, la moyenne est de 1320 bières par an ou 3.5 verres de bière par jour par personne. Dans le classement, la Lituanie est suivie de loin par une douzaine de pays pour lesquels la moyenne par an est fixée entre 615 et 685 grandes bières de 500 ml par an par personne. En Belgique, l'on consomme en moyenne par an 660 bières de 500 ml par personne.

Trois facteurs expliquent la consommation extrême d'alcool en Lituanie :

- Les bas prix

- L'accès facile à l'alcool 

- Le marketing important pour les boissons alcoolisées

Le gouvernement lituanien a commencé à contrôler la consommation d'alcool. Les taxes sur l'alcool ont ainsi été augmentées et il est dorénavant interdit de vendre de l'alcool dans les stations essence. Dans le monde, l'Europe reste la région où l'on consomme le plus d'alcool. Ainsi, selon l'OMS, en Europe, la consommation d'alcool en 2016 par personne était de 10.3 litres, contre 4 mitres par personne en Asie du Sud-Est, 6 litres par personne en Afrique et 8.2 litres par personne dans les Amériques.

Détails

Lituanie :Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.